Mélézin et Raisins

Initiation ski rando - Freissinières - Tête des Raisins - Dans le bas

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas! Cette année décidément, celui qui secoue la neige chôme pas et les cartes de notre joyeux jeu poudreux sont rebattues quotidiennement. Pas le temps de s’endormir sur ses lauriers, il faut composer chaque jour avec la nouvelle donne!!

Pour nos deux premières journées avec Régis et Emilie, la météo ne fait que s’améliorer… après une première journée Hokkaidesque (expression à la mode dans les milieux autorisés signifiant que y a pas besoin d’aller au Japon pour se gaver le pif de poudre bien fraîche, même si on est quand même un peu jaloux de ceux qui y vont… et au passage on montre qu’on a le minimum vital de culture ski), une deuxième journée où on compose avec le nuage qui sera plutôt clément avec nous. La carte du Freissinièrois aura révélé quelques atouts!

Ski dans l’mélézin, tout va bien, à l’aise dans les mélèzes

Aujourd’hui on fait connaissance avec Emilie et Régis. A moi d’essayer de comprendre ce qu’il font là, ce qu’ils attendent de moi, ce qu’ils sont venus chercher, donner le bon tempo, désamorcer toutes les bombes à retardements humaines, matériels et autre… A eux de décrypter le charabia du guide, d’écouter poliment certaines narrations un peu longuettes, de rigoler aux blagues vaseuses et de continuer à croire aux « c’est pas loin, on y est presque, un bon quart d’heure » et autres indications spatio-temporelles relatives…

Alors certes nous parlons un peu au début et c’est bien naturel, je suis toujours curieux de savoir qui me suit et généralement mes compagnons aiment aussi à connaître un peu le gugusse qui se balade devant et auquel ils doivent abandonner leur sort pendant quelques jours! Mais il existe quelque chose de très précieux en montagne, une denrée extrêmement rare dans les environnements urbains, quelque chose qui frappe immédiatement celui qui n’y est plus habitué : le silence!! Il est bon parfois d’éteindre le moulin à parole et de juste laisser ce silence nous envahir, la montagne a suffisamment de choses à dire! L’ambiance cotonneuse du jour dans cette forêt absorbée dans le nuage nous invite à une petite méditation désorientée rythmée par la respiration et le tempo de la marche… s’harmoniser avec cet environnement unique… redonner au corps une bonne vibration… perdre ses repères… bref vivre une expérience à mille lieux du quotidien citadin.

Dans ces mélézins peu fréquentés par les humains on y croise quand même un ou deux locaux (locos?) et en général c’est un copain ou un voisin voire les deux! Après quelques heures de montée, nous nous octroyons une pause pour dévorer les copieuses lunch box de la Pierre d’Oran… nous sommes sur notre bosse du jour… une bosse anonyme, sans histoire, invisible ou presque de la vallée. Et on y est très bien quand même!

Quelques peu alourdis après cette pause nous attaquons la descente dans une poudre à la hauteur de nos profondes attentes! Pour Régis et Emilie, c’est une première de skier dans 50 de fraîche… alors évidemment il faut vaincre quelques appréhensions, se reconstruire un bagage de sensations, découvrir un versant du ski hors piste inconnu… les progrès viennent petit à petit dans la bonne humeur! En tous cas mes deux apprentis sont conquis par ce nouveau jeu et par l’ambiance des lieux!

Initiation ski rando - Freissinières - Dans le mélézinInitiation ski rando - Freissinières - Regardons vers le hautInitiation ski rando - Freissinières - Superbe ambianceInitiation ski rando - Freissinières - Pas facileInitiation ski rando - Freissinières - Grosse poudre dans les boisInitiation ski rando - Freissinières - Ca vient, ça vient!

Tête des Raisins

Petit espoir d’éclaircie à la lecture des saintes écritures météo. J’hésite à retourner taper la causette aux mélèzes mais finalement je joue la carte optimisme et grands espaces à la Tête des Raisins. Pendant ce temps dans le Queyras, mon cher associé guette l’éclaircie à la Blanche. Nous ne regretterons pas le choix du jour. Nous restons à la marge d’un nuage coquin qui semblent envahir tous les massifs autour de nous, même si nous sentons sa chape descendre lentement sur nous, nous garderons toute la journée une bonne visibilité… On troque aujourd’hui la grosse poudre profonde contre une poudre tassée sur le haut de la descente et 10cm de fraîche sur fond dur dans le bas. Un régal dans le genre. Régis et Emilie retrouve des sensations plus familières!

Initiation ski rando - Freissinières - Tête des Raisins - MontéeInitiation ski rando - Freissinières - Tête des Raisins - Descente sur fond de villageInitiation ski rando - Freissinières - Tête des Raisins - RégisInitiation ski rando - Freissinières - Tête des Raisins - Dans le basInitiation ski rando - Freissinières - Tête des Raisins - Emilie

Après ces deux jours de chauffe, nous sommes fin prêt pour un final en apothéose! Rendez-vous est pris le lendemain pour aller roder du côté de la Blanche.

Leave a Reply