Petit Davin et No Fiesta

Pente raide - Ptit Davin - Lumières

J’ai aujourd’hui pour ordre de mission de fatiguer un tant soit peu mon inoxydable Roberto… Une mission délicate à mener quand on connaît les capacités hors norme de la bête. Pour ça, je sais qu’il faudra le sortir de son terrain habituel, l’extraire de sa zone de confort sans quoi j’en serais réduit à empiler 4500m de dénivelé dans des champs de moquette. Antoine est très bon skieur mais connaît assez peu l’univers de la pente raide. Voilà un angle d’attaque tout trouvé!!

Nous partons en direction du Petit Davin avec pour idée de l’attaquer à vue en passant par le chaleureux versant sud de la Tête Sainte Marguerite. 10 minutes que nous marchons en parlant à bâtons rompus et je dois déjà sortir un joker si je ne veux pas déposer un poumon au bout d’une heure… Antoine est compréhensif et décide de ménager son guide qui pourrait lui être utile plus tard dans la journée!! Tee-shirt, sudation intense, bottage en règle : pas de doute, le printemps reprend le travail!

Le Petit Davin est un couloir qui présente l’avantage d’être accessible relativement facilement sans avoir à remonter dedans. Evidemment cela impose une descente à vue, et une découverte des conditions de neige au fur et à mesure… c’est un bon couloir « école », avec la partie la plus raide au début, pas trop longue, s’ouvrant progressivement sur des pentes de moins en moins raide. Mais l’ensemble reste quand même sérieux et soutenu sur environ 800m de dénivelé.

Antoine essaye de me faire croire pendant quelques instants qu’il doute, que je présume peut-être de son niveau, que ça va être trop dur… Je connais bien le bestiau pour l’avoir vu à l’œuvre dans pas mal de situations inhabituelles pour lui. Je connais aussi ses qualités de skieurs. Je ne suis pas du tout inquiet! Effectivement une fois les skis aux pieds, la machine à virage sautés se met en route immédiatement, même dans cette première partie la plus raide et un peu irrégulière… un vrai ressort! Passé les 100 premiers mètres un peu travaillés par le vent, la neige devient régulière, on retrouve même la poudre, les virages s’allongent!

Pente raide - Davin - No fiesta - Au sommet du couloirPente raide - Ptit Davin - C'est partiPente raide - Ptit Davin - Le couloirPente raide - Ptit Davin - LumièresPente raide - Ptit Davin - C'est bonPente raide - Ptit Davin - Monté sur un ressortPente raide - Ptit Davin - YihhiPente raide - Ptit Davin - Coup d'oeil dans le rétro

Comme bien souvent en randonnée, l’affaire est vite classée! Nous remettons les peaux vers 1900m pour remonter en direction du Davin notre deuxième objectif du jour. Deux traces devant nous… en chemin, je propose à Antoine de bifurquer vers No Fiesta, une belle ligne entre les deux Davins. L’idée est de remonter ce qu’on peut en fonction des conditions et de la motivation! Nous voilà parti pour une bonne session skis sur le sac! A tour de rôle, nous traçons devant. Ce type d’effort est déjà moins familier à Antoine, je sens qu’une brèche s’entrouvre! Nous tirons jusqu’à 2900m mais ça commence à bien brasser, la pente se relève et nous avons 2500m de dénivelé dans les pattes! Basta!

Pente raide - No fiesta - En avantPente raide - No fiesta - Longue montée

La descente est un peu plus soutenue que le Petit Davin mais la neige est bonne. Evidemment on a grillé quelques cartouches dans la montée et nos cuissots nous implorent de temps à autre une pause refroidissement. Malgré ses doutes, Antoine enchaîne les virages et peaufine sa technique…

Pente raide - No fiesta - LévitationPente raide - No fiesta - AmbiancePente raide - No fiesta - ToniquePente raide - No fiesta - YihahPente raide - No fiesta - Vue d'ensemble

On trouve même un petit mélézin qui va bien pour finir en beauté!

Pente raide - No fiesta - Ch'ti mélézin

Leave a Reply