Raid dans le Queyras

Raid Queyras - Remontée

Dans le Queyras tu te mets la race et tu fais de la trace!

Retour sur 3 jours de raid dans le Queyrasssss’ avec une p’tite troupe bien motivée : Anaïs, Aude, Meliss’, Charles & Manu. Les oracles climatiques ne sont pas des meilleurs mais comme dirait l’autre « qui écoute trop la météo reste au bistrot »! Les bistrots on a rien contre, bien au contraire, mais après une bonne journée de ski c’est encore mieux! Finalement on va vivre 3 journées complètement différentes avec un final en apocalypse… enfin en apothéose plutôt!

Jour 1 : Pic de Chateaurenard – Col Longet – Queyron – Refuge de la Blanche

Il faut s’extraire des forces de pesanteur qui nous maintiennent dans la vallée. Pour s’aider, rien de tel qu’un ou deux petits téleskis pour rattraper un peu l’horaire tardif. Premier drame après seulement quelques secondes. Un des membres de l’équipage se fait malmener par une perche rebelle et finit étalé par terre… Master gouaillde, comme il est rapidement surnommé, est inquiet. Il n’a à ce moment aucune info sur le niveau de ses coéquipiers. Et cette brillante démonstration d’un barbu que l’on ne nommera pas n’est pas pour le rassurer. Séance rattrapage au télésiège réussie par tout le monde. Une piste verte, puis une bleue. Tout le monde est opérationnel. Après cette revue détaillée des troupes la décision est prise de s’engager dans le monde sauvage et semé d’embûche qui s’étend au delà des domaines skiables. Premier peautage d’une longue série en direction du premier sommet du jour le Pic du Chateaurenard…

Raid Queyras - Arrivée au Pic de Chateaurenard

La vue est démente pour ce dernier jour de beau temps. On remplit les rétines de belles images, ça nous permettra d’imaginer le paysage les jours suivants!

Raid Queyras - Vue au sommet de Chateaurenard

Dépeautage. Première descente dans une transfo excellente.

Raid Queyras - Première descente dans de la pure transfo

Nouveau drame. Un membre émérite de l’équipage chute lourdement laissant un trou béant dans la neige. L’occasion de démontrer aux autres, si c’était nécessaire, tout l’intérêt de la position descente sur les chaussures!

Sous le Col Longet, après ces premiers émois, l’appel de la moquette se fait entendre. Nous remontons jusqu’au Queyron et sa belle arête cornichée.

Raid Queyras - Arrivée au QueyronRaid Queyras - Au Queyron

La horde ne laisse aucune chance à la paisible combe qui pensait dorer tranquillement sa moquette à l’abri des spatules.

Raid Queyras - Master Gouaillde se farte Raid Queyras - Anaïs, à bloc! Raid Queyras - Et le reste de la horde

En dessous, avant de rejoindre la chapelle Clausis encore du très bon ski dans une neige transformée pas encore trop lourde.

Repeautage. Quelques enjambées plus tard nous débarquons au refuge de la Blanche. L’aide gardienne nous annonce la terrible sentence. Tout le monde a annulé, nous sommes seuls ce soir au refuge. La nouvelle affecte terriblement le groupe qui d’un commun accord décide de se consoler autour d’un apéro.

Jour 2 : tricotage Col Blanchet – Col de la Noire

Nouveau coup dur au réveil. La météo s’est trompée. Il ne fait pas pourri comme prévu. Les sommets sont visibles. Des carrés de ciel bleu traversent le ciel. C’est affreux. Nous allons donc devoir supporter une bonne visibilité… Heureusement le groupe a de la ressource…

Aujourd’hui, tout le monde a décidé de changer de couleur de peau. Les efforts méticuleux de la veille pour soigneusement oublier de mettre de la crême solaire ont porté leurs fruits. Quasiment toutes les couleurs de l’arc en ciel sont représentées ce matin. Beau travail collectif!

Notre programme du jour est directement corrélé aux mouvements des nuages. Grâce à une savante analyse probabilistico-nuago-nivologique nous parvenons, presque, à réussir le double exploit de skier dans de la bonne neige et avec une bonne visibilité.

Le col Blanchet est le premier à nous succomber.

Raid Queyras - Col BlanchetRaid Queyras - En route vers le Col BlanchetRaid Queyras - En route vers le Col Blanchet

Et on a la preuve!

Raid Queyras - Au sommet du le Col Blanchet

Descente pas degueulasse une fois sortis du nuage.

Raid Queyras - Col BlanchetRaid Queyras - A la descente du col Blanchet dans la combeRaid Queyras - A la descente du col Blanchet dans la combe

Puis, après une halte au refuge, le col de la Noire tombe aussi.

Raid Queyras - Col de la Noire Raid Queyras - Sous le col de la NoireRaid Queyras - Col de la Noire, bonne descente Raid Queyras - A la descent du Col de la Noire

Gueuleton en règle à la Blanche avant la séance skating et boarder cross jusqu’à St-Véran. Nuit au gîte les Gabelous, lieu célèbre où se pratique depuis des générations l’échange de chaussures.

Master Gouaillde fait quelques incantations à la neige avant d’aller se coucher. C’est qu’il a prononcé un mot qui tout de suite a mis l’équipage en transe : pow. Maintenant il n’a plus le choix, il doit la trouver cette pow.

Jour 3 : au coeur du retour d’est

Premier son au réveil : un oiseau qui chante. Mister gouaillde aime bien les volatiles mais là non! Les oiseaux ne chantent pas quand le retour d’est bas son plein. Il ouvre fébrilement le volet et constate la désolation. Quelques millimètres de neige peinent à recouvrir la terrasse du gîte.

Une nouvelle épreuve à surmonter, certes moins traumatisante que la pate à tartiner Top budget, mais quand même. Une fois de plus l’équipe fait preuve d’une cohésion inébranlable.

Soudain, dans la torpeur du matin un éclair de lucidité traverse les neurones embrumés de Master Gouaillde : puisque nous sommes dans un retour d’est, allons à l’est! Gloria alléluya. Une telle déduction n’est évidemment pas à la portée du premier venu.

Nous mettons donc les voiles vers le coin le plus à l’est du Queyras. Et là au fur et à mesure que nous avançons, avec la seule force de nos véhicules, le miracle se produit, la prophétie prédite par les saints oracles se réalise : les millimètres de neige font place aux centimètres puis aux dizaines de centimètres! La powder alarm sonne dans toute la vallée!

Tout s’enchaîne. Peautage. Montée à Valpreveyre. Puis montée à l’Eypiol jusqu’en lisière de forêt.IMGP8674Raid Queyras - Col de la Noire, bonne descenteDSC00093

Dépeautage. Puis dépotage! On ponce la montagne. Rayage en règle de tout ce qui ressemble à de la neige. 3,5 décimètres de pow que nous honorons joyeusement.

Quelques images grapillées

IMGP8714IMGP8721

Raid Queyras - Pow!

« C’est mieux que de faire l’amour, avec n’importe qui! ». Seul incident notable du jour : la présence d’un groupe de savoyard qui nous ôte le plaisir de tracer à la montée. Dur. Mais le groupe sait faire face.

Retour à Valpreveyre pour une petite pause restauratrice. Et très vite c’est l’évidence, on va remonter! Peautage, brassage. Notre barbu tient à nous démontrer que c’est très fatigant de monter avec les fixations attachées. On le croît.

Raid Queyras - Remontée

Dépeautage en lisière de forêt et rebelotte dans 5 décimètres ce coup là! Délire général! La poudre vole, les cris fusent aux quatres coins de la forêt. On est au seul endroit où on a envie d’être! Moment d’ivresse…

Après seulement quelques kilomètres vers l’ouest, changement complet de décor, plus un pet de neige … On comprend qu’on a passé la journée dans une faille poudro-temporelle!

Affaire à suivre l’année prochaine!

L’équipe :

Raid Queyras - ManuRaid Queyras - Méliss'  Raid Queyras - AudeRaid Queyras - CharliRaid Queyras - Anaïs  Nicolas Draperi

Leave a Reply