Ski de rando au Mont Viso

tour du viso- ski rando

Quand on fait venir de loin des pyrénéens, il faut s’assurer de passer une bonne commande de ciel bleu pour au moins de 5 jours. Je m’assure donc, avant leur arrivée, que ce soit chose faite. Fabien, Claire et Émilie me rejoignent pour 5 jours de ski de randonnée sous le soleil radieux du piémont italien. 

Couloir sud ouest pointe venise

Notre point de repère de la semaine en ligne de mire dans la lucarne: le Mont Viso!

Premier jour:  La motta- Rifugio Jervis

Mes trois comparses pyrénéens débarquent la veille au soir chez moi avec un bon fois gras et une bonne bouteille de Jurançon. Ils savent comment parler à leur guide… Coté culinaire, ça commence bien et ça annonce un des thèmes majeur de notre séjour!

Le lendemain matin, que c’est dur de s’extirper du lit à 5 heure! Peut-être à cause du Jurançon… Nous arrivons au bout de la route du Queyras 1h plus tard et après beaucoup de bâillements. Notre point de départ est le gite de la Motta pour rejoindre le collet du Pelvas, 1000 m de dénivelés plus haut. Les écureuils et les chamois égayent notre montée et nous arrivons assez rapidement à destination.

collet du pelvas ski de randonnée

En chemin vers le collet du Pelvas et la couleur du ciel de la semaine…

Du collet du Pelvas, je propose de traverser sur le col d’Urine et de faire l’ascension du beau sommet franco-italien qui le surplombe: la Mait d’Amount. Claire décide de nous attendre en faisant la sentinelle au col tandis que nous mettons les gaz dans les pentes qui mènent au sommet. Derrière moi, j’entend les soupapes des poumons pyrénéens qui turbinent à plein régime! Mais nous devons faire vite car il fait bien chaud dans ces pentes sud.

Mait d'Amount-ski randonnée

Sur la crête sommitale de la Mait d’Amount, en toile de fond du Viso. C’est beau!

Une bonne descente en neige de printemps nous conduit dans le vallon d’Urine. Nous finissons dans des sentiers improbables, juste au dessus du refuge Jervis.

vallon d'urine-ski randonnée

Pas question de déchausser, on est des puristes du ski!

Il est 12h quand on arrive au refuge, la terrasse bondée d’italiens. L’accent italien chante, la polenta fume sur les assiettes. Ce décor nous correspond bien!

ski rando queyras- tour du viso

Fabien, en plein exercice de mimétisme italien…

On meuble difficilement l’après midi à l’aide de siestes, d’apéro, de jeux de cartes, de bronzettes. Je n’oublie pas que mes comparses sont en vacances et là, je dois avouer que ça y ressemble!

Jour 2: Levé 5h45 (une grasse matinée comparé à ce qu’il attend les autres jours) pour un beau sommet italien: la punta Barant. Mais avant ça, un bon petit déjeuné comme seul le refuge Jervis peux l’offrir!

petit dej jervis-tour du viso ski rando

De quoi tenir quelques heures avant la polenta de cette aprem!

 

punta barant- ski randonnee

Fabien dans les pentes entre la punta barant et le segnale barant

Au sommet de la punta Barant, on se laisse tenter par le sommet voisin, le segnale barant. Ski sur le dos, on laisse nos pas flotter sur ces arêtes neigeuses majestueuses. Devant nous, la plaine du Pô s’étire à l’infini, les chamois s’éveillent devant nous. Ce moment magique s’incruste dans nos mémoires!

tour viso-segnale barant-ski randonnée

Emilie et Claire en admiration devant l’immensité de notre planète!

On ne résiste pas à descendre la face Est de notre sommet, même si nous devrons ensuite remonter plus de 350m de dénivelés. La pente s’annonce en neige parfaite!

descente segnale barant-jervis

L’équipe se lâche dans ces pentes lisses en neige meuble

La remontée est tout aussi bluffante que la descente: le paysage est vraiment grandiose.

ski rando-punta barant

Ma foi…

La face Ouest de la punta barant: une plaine en neige moquettée à souhait jusqu’au refuge Jervis!

punta barant-face ouest-ski randonnee

Bon bin, faut y aller!

Pour se remettre de ces moments difficiles rythmant notre journée, l’équipe du refuge Jervis déploie son savoir faire. Et nous on se laisse faire!

refuge jervis-escalade

A l’escalade… Le pan du refuge!

refuge jervis apero

A l’apéro…

refuge jervis- repas

A l’antipasti…

refuge jervis-tour viso ski

Au repas…

refuge jervis-dessert

Et au dessert!

Bref, après cela on est prêt à tout accepter. Même de se lever à 3h30 le lendemain!

Jour 3: Refuge Jervis- Passo Luisas (3028m)- Pian della Regina

refuge jervis-3h45

De bonnes têtes bien réveillées pour skier sous les étoiles!

Après quelques heures, le refuge granero nous invite à nous pauser quelques minutes pour boire et manger. Une petite cabane perdue dans l’immensité.

refuge granero-hiver-ski rando

La cabane d’hiver, un véritable petit chalet qui donne l’envie de rester plus longtemps dans ce lieu.

Quelques heures de plus et des kilomètres en moins, nous arrivons sous la pente raide menant au Passo Luisas, l’objectif du jour. L’équipe commence à légèrement accuser le coup de la distance de l’étape. Légèrement, ce n’est peut-être pas le mot, n’est ce pas Claire?

passo Luisas-ski randonnee

La belle montée vers le Passo Luisas, sous le sommet du Granero que l’on avait gravi avec Fabien 2 ans plus tot.

Une fois au sommet du Passo Luisas, les pyrénéens sont passablement essoufflés et, je ne sais pas pourquoi, ne veulent pas faire un pas de plus. Une petite pause et on se lance dans la GRANDE descente.

descente pian della regina

Beau virage de neige de printemps des pentes sud du vallon de Pian del Re

descente pian della regina-ski rando

Des pentes bien skiantes achèvent certains membres du groupe.

Pian della regina-refuge

Le petit village typiquement italien de Pian Melzé avec son auberge gastronomique de Pian della Regina. Si vous devez prendre du poids, venez donc y faire un tour!

Pian della regina-refuge-repas

L’un des huit plats qui se sont succédés sur nos assiettes. Ici, aux prises avec une polenta aux cèpes et saucisses à la tomate. Heu, c’est une table de refuge ça, avec les bougies, la nappe?

Jour 4: Pian della Regina- couloir du porc- pointe venise- refuge du Viso

On se lève à 4 heure et quelques brouettes pour un départ sous les étoiles. On commence à être habitué aux départs nocturnes décidément! Il faut dire que les journées sont tellement chaudes qu’il vaut mieux ne pas monter au soleil et préférer la fraîcheur de la nuit. Et puis, voir le soleil illuminer les montagnes, c’est bien beau, il faut le dire.

Pian della regina-refuge-tour du viso ski

Peut-on dormir en marchant? Fabien en sais quelque chose!

La montée passe bien, le rythme est assez bon et on tient les horaires. On peut même s’octroyer plusieurs pauses consécutives, au grand désespoir du guide qui aime avancer, avancer et encore avancer. Heureusement que le groupe est là pour faire admirer le paysage au guide qui parfois, trop occupé à analyser la neige et l’heure qui passe, en oubli de lever les yeux et de profiter du paysage fantastique!

passo due dita-ski rando

Dans la montée qui conduit au fameux couloir du porc, l’un des passages obligés pour rejoindre le refuge du Viso. Derrière, une montagne que je ne présente plus.

Claire et Emilie débutent dans le ski de randonnée. Il est vrai que ce raid est un peu « intensif » pour leur niveau de pratique. Mais nous ne sommes que trois et je peux être aux petits oignons pour elles dans les passages techniques.

couloir du porc-tour du viso-ski randonnee

Au départ du couloir du Porc, les filles avec le sourire et Fabien devant pour faire la trace. Et le guide, à quoi sert-il?

couloir du porc-tour du viso-ski randonnee-montee

Fabien se régale à faire la trace. Et moi, je me régale à utiliser sa trace!

couloir du porc-tour du viso-ski randonnee-corde

Enfin, je me rend utile! La pente se redresse et j’encorde les demoiselles avec mon ficellou. Mais il est solide je vous dis!

Arrivé au sommet du couloir, je vois bien que mes pyrénéens peuvent en faire plus. Les yeux se tournent vers la pointe Venezia, un beau sommet de plus de 3000m qui sonne comme un appel. En crampons, nous gravissons les pentes sommitales, après une traversées encordées que tout le monde a fortement apprécié.

pointe venise-ski rando

a Clair grimpant les dernières pentes. C’est quoi derrière comme montagne?

sommet pointe venise-ski

Et dis donc, c’est quoi ce breuvage Emilie? Une mixture que les montagnards connaissent bien. C’est aussi un bon déstressant parait-il…

sommet pointe venezia-ski

Après quelques goulets excédentaires de Génépi, on commence à être bien partout. Même à 3000m avec du vent!

bivouac pointe venise

Le bivouac de la pointe Venise. Un tonneau et 4 lits. Parfait pour un ermitage dans les hautes sphères.

couloir ouest-pointe venise

Pour descendre, on se lance dans les pentes de la face Ouest, tout juste revenues en neige de printemps. Puis en s’engouffre dans le couloir Ouest. Ici Fabien se démontre à lui-même qu’il sait tourner court dans de la pente raide. Comme quoi, on peut se surprendre tout les jours!

Premier baptême couloir et pentes raides pour Claire et Emilie. On commence soft avec un couloir de 300m à 40 degrés… Que voulez-vous les filles, quand on est doué, il faut assumer. Elles trouvent rapidement la technique qui convient le mieux à leur niveau: le dérapage!

couloir ouest-pointe venise-ski randonnée

Claire au bout de 200m de dérapage. Ca commence à chauffer les jambes non? N’en pouvant plus, elle lance son premier virage juste après la photo!

On dit souvent que pour apprendre, il faut être sur le terrain. La leçon est pris au mot dans ce couloir!

couloir ouest-pointe venise-ski randonnée-descente

A la sortie du couloir, on lâche enfin les freins sur une neige parfaite!

refuge viso-ski randonnee

Rassasié par autant de sensations, on se dirige tranquillement vers le refuge du Viso, ses pizzas et son gardien fabuleux, Paul.

refuge viso-bronzage-ski rando

L’après midi se déroule comme il se doit, à l’image de toutes les précédentes

refuge viso-douche

J’aime admirer les montagnes… les filles, pas frileuses prennent leur douche.

tour viso-ski randonnee-carte ign

L’étude de la carte pour le lendemain. Un moment important où il faut penser à s’hydrater correctement.

Dernier jour: refuge du Viso- clot sablé- descente par le vallon de la Ruine

clot sablé-ski randonnée

A la montée vers le lac du clot sablé. Certains problèmes intestinaux commencent à agir sur un membre de l’équipe.

clot sablé-ski randonnée-monté

Trois petits oisillons pyrénéens tremblotent sous le premier nuage de ces 5 jours.

torrent de ruine-ski randonnée-descente

La descente du torrent de Ruine est un half pipe géant

echalp-ski randonnee

Dernier obstacle à franchir avant l’arrivé à l’Echalp, terminus de ce beau périple piémontais. Merci à vous trois!

 

 

 

 

 

 

 

Join the discussion One Comment

  • Emilie dit :

    Merci Sylvain pour ce super article qui retranscrit très bien ce beau voyage. Dommage que l’on n’ait pas pris de photo de ton bonnet pourtant il aura bien occupé nos après midi aux refuges 😉 J’espère que tu persisteras et que tu nous enverras la photo du prochain chef d’oeuvre !

Leave a Reply